BEPC 2016: Le MEN battu par WhatsApp

Le rideau est tombé ce vendredi 17/06/2016 sur l’examen du Brevet 2016 en Mauritanie.
Deux épreuves au moins ont été partagées sur WhatsApp, avant leur distribution dans les salles d’examens : les épreuves d’Arabe et de Français.
Les examens du BEPC 2016 ont été organisés dans la confusion, le manque de coordination et la faiblesse, voire l’absence de toute mesure visant à faire face aux Smartphones, ce génie qui a battu le ministère de l’éducation. Ni l’ardeur des professeurs, ni les Garrett détecteurs utilisés par les forces de sécurité le deuxième jour de l’examen n’ont pu l’arrêter. Chaque fois qu’une épreuve est distribuée dans l’un des centres du pays, les candidats des autres centres d’examens pouvaient l’avoir facilement. Et, en général, la distribution des questions accuse plus d’une demi-heure de retard dans certains centres.
Pour remédier à cette situation dangereuse, et mettre fin à cette farce, le ministère de l’Education nationale doit impérativement refaire le BEPC 2016 dans une atmosphère plus sérieuse et mobiliser des moyens colossaux pour mettre cet examen à l’abri de la triche collective. Triche organisée en groupes devant les centres d’examen, avant la distribution de chaque épreuve : des candidats et leurs familles, réunis autour de petits écrans de Smartphones affichant l’épreuve en question.
Si le ministère ne prend pas de telles mesures, adieu au peu qui reste de la crédibilité de nos examens nationaux.
Sidi Idoumou BOUDIDE

Un commentaire